Mercredi 3 avril 2019. 19 h
Salle Equitable (Arcade extérieure )

L’idée d’une expédition en Antartique vient du parcours de vie de Marc, d’un enfant de 6 ans qui avait décidé de devenir un jour un des plongeurs du commandant Cousteau.

A cette époque dans les années 60, ses parents l’emmenaient tous les étés en vacances dans le sud de la France.

Il y a fait très tôt ses premiers pas de plongeur, avec une seule idée en tête, passer tous les niveaux de plongée possible jusqu’à instructeur pour se faire engager dans l’équipe du Commandant.

Cette opportunité, il l’a eue, puisque à 22 ans il a décroché un entretien d’embauche au musée Océanographie de Monaco. Cela n’a finalement pas été possible, car le fils du Commandant venait de se tuer dans un accident d’hydravion, ce qui a mis un coup d’arrêt à toutes ses expéditions.

Marc, passionné par le travail du Commandant Cousteau, décide de suivre ses traces, en visitant un par un les sites de ses expéditions. Un long parcours (plus de 45 ans) qui l’a amené dans toutes les mers du globe:  la mer rouge, les Maldives, l’indonésien,Bali, Komodos, la Thaïlande, le pacifique avec la Polynésie Française (Rangiroa et Tiputa), avec l’atoll de Bikini, Palau, le lagon de Truck , l’Australie, Hawaï, les Fidji, San Diego, la Guadeloupe, la Méditerranée dans tous le sens, le grand requin blanc en Afrique du Sud, les orques épaulards en Norvège, Madagascar et ses baleines à bosse, les épaves de Scapa Flow, les cénotes au Mexique (Yucatan) et finalement l’Antarctique.

L’Antarctique a été le point d’orgue de son voyage initiatique. Ce même voyage a été inspiré au Commandant par un hasard improbable. Un jour, un livre est tombé de sa bibliothèque: 20’000 lieus sous les mers, ouvert sur le chapitre où le Capitaine Nemo visitait l’antarctique avec son Nautilus. La voie était tracée ; une expédition dans la dernière contrée vierge de la planète !

En cela, Marc n’a fait que suivre ses traces, une expédition mythique qui a été le point culminant de la carrière du Commandant et de ses expéditions et qui est devenu un souvenir mémorable également pour lui.

Retrouvez notre article complet ici : https://abmgeneve.ch/2019/03/14/20-dans-les-traces-du-commandant-03-04-2019/

Du coup, il a pris la décision de faire son  « odyssée » personnelle, dans les traces du Commandant, en visitant un par un les sites de ses expéditions. Un long parcours (plus de 45 ans) qui l’a amené dans toutes les mers du globe:  la mer rouge, les Maldives, l’indonésien,Bali, Komodos, la Thaïlande, le pacifique avec la Polynésie Française (Rangiroa et Tiputa), avec l’atoll de Bikini, Palau, le lagon de Truck , l’Australie, Hawaï, les Fidji, San Diego, la Guadeloupe, la Méditerranée dans tous le sens, le grand requin blanc en Afrique du Sud, les orques épaulards en Norvège, Madagascar et ses baleines à bosse, les épaves de Scapa Flow, les cénotes au Mexique (Yucatan) et finalement l’Antarctique.

L’Antarctique a été le point d’orgue de son voyage initiatique. Ce même voyage a été inspiré au Commandant par un hasard improbable. Un jour, un livre est tombé de sa bibliothèque: 20’000 lieus sous les mers, ouvert sur le chapitre où le Capitaine Nemo visitait l’antarctique avec son Nautilus.

La voie était tracée ; une expédition dans la dernière contrée vierge de la planète !

En cela, Marc n’a fait que suivre ses traces, une expédition mythique qui a été le point culminant de la carrière du Commandant et de ses expéditions et qui est devenu un souvenir mémorable également pour lui.

Share This