actif-trafiC est une des associations présentes à la MIA

Lancement du sondage testant la satisfaction des piéton·ne·s

www.actif-trafic.ch/sondage

Le projet « Marchabilité et santé – comparaison entre les villes suisses » initié par actif-trafiC, Mobilité piétonne Suisse et la Haute Ecole de technique Rapperswil poursuit l’objectif d’accroître l’importance accordée à la mobilité piétonne. Les piétonnes et piétons doivent être rendus plus visibles comme acteurs de la mobilité et leur situation analysée avec des critères objectifs chiffrés. Pour la première fois un sondage relève systématiquement l’évaluation de la population sur la marchabilité.

Le projet « Marchabilité et santé – comparaison entre les villes suisses » permet pour la première fois de comparer la marchabilité dans 16 villes dans les trois régions linguistiques. Il s’agit d’Aarau, Bâle, Bellinzone, Berne, Bienne, Coire, Genève, Lausanne, Locarno, Lugano, Lucerne, Neuchâtel, St-Gall, Winterthour, Zoug et Zurich, villes qui seront analysées en détail.

Un monitoring pour rendre la marche plus attrayante

La spécificité de ce projet est due à l’évaluation holistique de la marchabilité vue sous divers angles. Nous relèverons d’ici à l’été 2020 des indicateurs de marchabilité à l’aide de trois projets partiels (voir encadré). Certes, il existe déjà divers relevés, statistiques et comparaisons en matière de mobilité, mais les informations sur la mobilité piétonne font souvent encore défaut. En outre, les normes et dispositions légales ne sont pas – et de loin – appliquées partout. On tend à sous-estimer l’importance de la mobilité piétonne, alors qu’une part importante des étapes de déplacements se font à pied (43% selon le Micro-recensement Mobilité et déplacements 2015, OFS). En moyenne, un·e habitant·e en Suisse parcourt près de 30 minutes à pied par jour, auxquelles s’ajoutent les temps d’attente et de séjour d’un même ordre de grandeur. En d’autres termes, nous nous trouvons pendant près d’une heure par jour dans l’espace public (routier).

Les expériences vécues par les piéton·ne·s sont précieuses

Le sondage en ligne s’adresse à toutes les personnes qui se déplacent régulièrement à pied (même sur de courtes distances) dans une de ces 16 villes. Leurs impressions et expériences personnelles permettent de relever de manière systématique les points forts et faibles des infrastructures de mobilité piétonne, afin de pouvoir à l’avenir prendre des mesures ciblées d’amélioration. Une plus grande attractivité devrait conduire à une croissance de la mobilité piétonne. Le projet crée ainsi tant une plus-value pour la santé publique et celle des individus que pour l’environnement.

En bonne santé à pied

La mobilité piétonne recèle un immense potentiel pour la promotion de la santé. De nombreuses personnes ont certes organisé leurs loisirs de sorte à y inclure une à deux fois par semaine du sport (par ex. dans des salles de fitness), mais cela ne couvre pas les 150 minutes hebdomadaires d’activité physique d’endurance d’intensité modérée recommandées par l’OMS. Il s’agit dès lors d’inclure la marche dans sa routine quotidienne pour en tirer un profit maximal. L’Office fédéral du développement territorial (ARE) attribue à la mobilité piétonne le plus grand bénéfice de tous les modes de transport : 893 millions de francs économisés par an. En effet, les personnes se déplaçant régulièrement au quotidien à pied ou à vélo ont une plus longue espérance de vie et sont en moyenne moins souvent malades.

Pour des informations plus détaillées :

Thibault Schneeberger, actif-trafiC, tél. 079 781 42 36, thibault.schnee@gmail.com

Jenny Leba, Mobilité piétonne Suisse, tél. 043 488 40 33, jenny.leuba@mobilitepietonne.ch

Share This