Jeudi 3 octobre, 19 heures, salle Gandhi

Dans le cadre de la semaine de la Démocratie, la MIA et la Maison de l’Histoire de l’Université de Genève organisent une table ronde avec un panel d’historien-ne-s spécialistes de l’histoire des différentes immigrations que le Suisse a connu depuis la Deuxième guerre mondiale et qui apporteront un éclairage sur le rôle des associations de l’immigration dans la transformation de la participation politique en Suisse.

Porteuses de pratiques politiques différentes, n’ayant pas d’accès direct aux institutions politiques suisses, ces associations ont appris à connaître et à utiliser les outils spécifiques de la démocratie directe. Elles ont donc contribué à la formation politique de leurs communautés, voire rapporter à leur pays d’origine les pratiques politiques suisses. A l’inverse, elles ont pu apporter à la démocratie suisse des pratiques et des exigences qui l’ont transformé.

Lobbying politique, formation et information des communautés et des suisses, campagnes en faveur du vote et de l’élection de citoyen-ne-s étranger-ère-s, ces associations ont joué un rôle déterminant et méconnu dans la formation de l’opinion politique et la transformation du système démocratique en Suisse. Ce débat vise à mieux faire connaître ce rôle en lien avec différentes communautés (italiennes, espagnoles, portugaises, kosovare, sud-américaines, africaines…) et verra intervenir des acteur-trice-s associatif-ve-s et des spécialistes.

Avec 

Claudio Bolzman (Haute école de travail social)

Luis M. Calvo Salgado (Université de Zurich)

Rosita Fibbi (Université de Neuchâtel)

Sébastien Farré (modération, Université de Genève)

unige.ch/mdh

Share This