Salle Mahatma Gandhi

Grande salle, située au rez-de-chaussée, directement devant le café Alegre et dans le couloir d’exposition «Luttes et résistances», elle est parfaite pour des conférences de presse, séminaires projections et réunions.

  • Capacité: 150 personnes
  • Espace bar-apéritif
  • Scène avec régie:  illumination et son

Tarifs:  Associations 295.- | Privé 395.-

 

Gandhi (1867 – 1948)

S’il est une grande âme contemporaine à laquelle nous nous devons de rendre hommage, c’est bien celle de Gandhi, cet être exceptionnel épris d’Amour et de Vérité au point d’y consacrer son existence et d’y sacrifier sa vie.Son Amour du prochain en a fait le plus fervent défenseur des opprimés. Il est clair que Gandhi aspirait à un état où tous auraient l’égalité des droits : hommes, femmes, hindous, musulmans, riches et pauvres… Et ce n’est pas seulement par des discours qu’il met l’Amour en pratique mais par des actes concrets. Pour s’ériger contre les lois injustes et bousculer les conditionnements, il montre l’exemple d’une résistance non-violente inébranlable et interpelle les consciences notamment par des jeûnes sans limite. Loin de l’arrêter dans son élan, ses multiples incarcérations pour  » désobéissance civile  » nourrissent encore plus sa détermination à refuser l’injustice. Toute l’Inde attirée par sa volonté suit son exemple en défiant certaines lois britanniques et lorsque les forces de l’ordre ouvrent le feu sur la foule  » désobéissante « , celle-ci n’hésite pas à se sacrifier pour opposer une force plus puissante : celle du refus catégorique de la négativité au prix du sacrifice de sa vie. En montrant la puissance créatrice de l’Amour, Gandhi a ainsi offert à son pays le moyen de se libérer de la domination britannique comme de toutes formes d’asservissement.

Car plus que de libérer l’Inde du joug des anglais, Gandhi veut libérer les Indiens des traditions séculaires qui ne vont pas dans le sens du respect de la liberté individuelle. Comme toujours, il sensibilise les consciences face à l’absurdité de certains conditionnements en se faisant l’instigateur de comportements positifs. Il adopte par exemple l’un de ces opprimés appartenant à la classe des  » intouchables  » et en accueille dans son ashram instaurant peu à peu leur réhabilitation. Il parvient aussi à faire abolir le mariage des enfants et permet aux femmes de se libérer des traditions et des tabous religieux qui les écrasent tels que le port obligatoire du voile ou l’obligation pour les veuves de s’immoler sur le bûcher de l’époux décédé.

Partout (y compris dans les relations conflictuelles), Gandhi insuffle un esprit d’Amour. Se disant à la fois chrétien, hindou, musulman et juif, le Mahatma nous a montré que l’Amour en pratique se joue des croyances, des cœurs endurcis et des armées les plus puissantes…

Share This