Laetitia Gill, Directrice exécutive du Centre en Philanthropie de l’Université de Genève (GCP) et Dr Aline Kratz-Ulmer, Academic fellow du Centre en philanthropie, sont intervenues le 15 avril 2021 dans cette rencontre du cycle MIA, “Le monde des associations”, organisée en partenariat avec le GCP et SwissFoundations, association faîtière des fondations donatrices d’utilité publique en Suisse représentée par sa directrice romande Aline Freiburghaus.

Considérant le sujet comme un facteur d’importance significative pour augmenter l’efficience du secteur philanthropique en particulier à un moment où celui-ci joue un rôle sociétal fondamental, le Centre en philanthropie de l’Université de Genève a choisi d’approfondir ce thème encore peu exploré. Le GCP a ainsi lancé en 2020 une étude pionnière sur la diversité, terme pris dans son acception la plus large, au sein des organes de gouvernance des fondations d’utilité publique en Suisse. Certains résultats de cette enquête prenant en compte les réponses de plus de 100 fondations seront présentés lors de la rencontre. Indépendamment de leur genre, de leur âge ou de leur langue, la quasi-unanimité des participant.e.s considère que la diversité contribue à l’efficience de leur fondation.

Lors de ce webinaire, il s’est agi (i) de présenter brièvement les premiers résultats de cette enquête empirique et (ii) d’échanger à propos des enjeux liés à la diversité : pourquoi diversifier son comité/conseil ? Comment procéder ? La diversité au sein de la gouvernance des organisations non-profit est-elle un facteur d’efficience ?

Share This